TROIS LYS DE NOTRE-DAME-NSIMALEN ET LES AMIS DE LA CHARITE » en abrégée TROIS LYS-NSIMALEN est une association née d’un constat simple, d’une réalité établie pour répondre aux difficultés économiques et sociales du Cameroun.

En effet, NSIMALEN est un quartier péri-urbain situé géographiquement au sud-ouest de Yaoundé capitale du Cameroun. Cette banlieue abrite depuis plus de vingt-cinq ans environ, l’un des deux plus grands aéroports internationaux du pays à savoir « L’Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen».

A cette unique infrastructure théâtre de tous les échanges transfrontaliers ou migrations internationales, s’est ajouté tout près dudit lieu un phénomène historique des apparitions mariales en date du 13 mai 1986.

Ces événements depuis lors, transformeront l’endroit jadis inhabité en un haut lieu de dévotion mariale, de fécondité spirituelle, de pèlerinage incontournable avec la construction du sanctuaire Notre-Dame de la Paix sur le site desdites apparitions, faisant de cette zone un quartier d’affaires en devenir du fait de la présence de cet aéroport international et de ses infrastructures, d’où l’installation de l’association Trois Lys-NSIMALEN pour faire de cet endroit notre berceau.

Chacun doit prendre ses responsabilités pour endiguer la situation et non pas seulement le Gouvernement.

Les aménagements en cours sur nos sites intègrent les projets de plusieurs disciplines prévoient des champs de réflexion, d’expérimentation et de partage inter-culturel, économique, social et humanitaire. 

Trois Lys-NSIMALEN rencontre le Cercle des Solidarités Francophones (C S F ) basé en France, ses objectifs convergent avec ceux de Trois Lys-NSIMALEN qui, à la suite d’une  collaboration organisée devient spontanément  sa représentation nationale.

Après les activités organisées par le Ministère des Relations Extérieures (MINREX) pour  marquer les festivités du cinquantenaire de la Francophonie en mars 2020 à Yaoundé, Trois  Lys-NSIMALEN au regard de son sous-thème intitulé « Création des Maisons de la Francophonie et leur réseau international pour promouvoir la paix, le partage et le rapprochement des peuples pour un développement durable. » qui était inscrit au programme de la conférence de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun ( IRIC) décident de mobiliser les sociétés civiles nationales qui partagent avec elle, les mêmes ambitions pour en faire un petit village des francophonies.

Grâce à ce projet innovateur, Trois Lys-NSIMALEN parrainée par la Maison de la Francophonie de Marseille,  reçoit  l’adhésion de la Maison de la Francophonie de Lyon  en France et le partenariat du MINREX qui l’encourage vivement dans cette lumineuse initiative. Devenu membre actif de ces maisons, Madame Eliane Régine Lafleur NSOM Représentante de Trois Lys-NSIMALEN et Fondatrice-Présidente de ladite association   intègre  alors le groupe de travail mis en place par Monsieur Christian PHILIP, Président de la Maison de Lyon  pour fonder ensemble le Réseau International des Maisons des Francophonies ( RIMF ) avec siège à Lyon (France). Poursuivant ses ambitions , elle fonde avec le Maroc, le Congo, le Burundi, la Guinée équatoriale, le réseau continental africain dénommé Réseau Afrique des Maison de la Francophonie en abrégé RAMF  basé à Dakhla au Maroc.

Ces différents réseaux régionaux ( Afrique, Europe, Amérique, Asie, Océanie) qui composent le RIMF portent les mêmes valeurs d’amitié , de respect mutuel, de solidarité, de liberté de pensée, d’ouverture sur les cultures, les civilisations et les langues francophones.

Depuis l’été 2019, une quarantaine de structures issues des cinq continents se constituent et rejoignent ses membres fondateurs .

L’association « Trois Lys de Notre-Dame-Nsimalen et les Amis de La Charité » parce que innovatrice et  porteuse des projets de développement des maisons de la Francophonie au Cameroun en est la Maison-mère à Yaoundé.

A cet effet, Madame Eliane Régine Lafleur NSOM  Co-Fondatrice des Réseaux ( International et Régional Afrique ) assure des responsabilités au sein des différents Bureaux exécutifs en même temps  qu’elle préside le Comité  de la «  Francophonie  économique ».

Nos partenaires